Musée de l'Europe et de l'Afrique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Missions archéologiques

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi 19 décembre 2013

Blocage du sommet europeen à Bruxelles : le "processus" avance

Le sens historique n'est plus celui d’avant, ni pour ce qui est de l'Europe et autant en ce qui concerne la gauche, laquelle n'est pas forcement prête à agir au sein d’un monde en devenir. Le ‘généogramme’, les origines de cette gauche ne lui garantissent plus une identité disons avant-gardiste, il faut le dire. La nouvelle dynamique au niveau international qui consiste en cette simultanéité des révoltes nationales est un phénomène que les forces de gauche n’osent pas voir car elles sont peureuses

Note de travail des services archéologiques du Musée de l'Europe, section "Mouvements sociaux", au sujet du chantier de fouilles "Manifestations européennes" ouvert sur le site de l'ancien Quartier Européen.

Les traces d'un rituel pour "une autre Europe" tout juste exhumées qui semblent avoir pris place dans le cadre d'un "blocage de l'alliance 19-20" devraient nous en apprendre un peu plus sur les modes d'organisation qui ont abouti à la disparition des mouvements sociaux peu après les années 2010 (la date est un grand sujet de discussion entre les archéologues.) L'hypothèse actuelle se concentre sur "plate-forme" et "processus", deux concepts clés de l'époque qui restent encore fort mal compris. Les dernières découvertes permettent tout au plus d'articuler comme suit la pensée politique contestataire de l'époque sans que le sens profond en apparaisse encore. Pour certains chercheurs, c'est parce qu'il n'y en avait pas que les mouvements sociaux ont disparu dévorés par les prédateurs.

D'un côté la plate-forme qui est le produit du processus qui lui-même vient de loin puisque ça vient de la plate-forme n-1 qui elle-même vient du processus n-2 tout cela en régression à l'infini et en progression n+1 qui tend vers zéro mais qui est quand même mieux que les syndicats. De l'autre les syndicats qui sont quand même moins bien mais où il y a des bons parce que tous les syndicalistes ne sont pas d'accord, bons qui se reconnaissent dans les non-actions n+1 même s'ils ne savent pas dans quelle plate-forme n-2 issue de quel processus n-4 ils se situent (mais il y a sûrement quelqu'un au niveau cos(n+1) qui le sait): non-actions n+1 qui sont quand même mieux que les non-actions syndicales sans progression n+1 évidemment mais tout de même sans régression n-1 puisque les deux convergent en fait car non-actions qui bougent et ne font rien bouger (manifs) + non-actions qui ne bougent pas (blocages) qui ne bloquent rien = la tête à toto (soit la définition de la convergence n+1,)

Donc le processus avance.

mercredi 1 août 2012

Travailleuses et travailleurs du secteur du ménage et des soins à domicile privés de couverture sociale en Espagne

plusefficace.gif

Le gouvernement espagnol a décidé de mettre fin au régime spécial des travailleuses et travailleurs du secteur du ménage et des soins à domicile. Reportage de Patrick Taliercio à Barcelone : http://www.youtube.com/watch?v=NJOG9qjGuQc&feature=youtu.be

Lire la suite...

samedi 26 mai 2012

Notre "non" irlandais

23 mai à Bruxelles, près du Conseil de l'UE où se tient un sommet officiellement déclaré comme inutile, une trentaine de personnes expriment leur solidarité avec les Irlandais seuls appelés à approuver le pacte budgétaire le 31 mai prochain.

Voir le reportage de Patrick Taliercio

Lire la suite...

lundi 20 février 2012

Giorgos Mitralias : l'austérité appliquée au cobaye grec

Décrire ce qui se passe en Grèce comme une tragédie, c'est peu dire. Tout d'abord c'est quelque chose de tout à fait inédit. Non seulement dans l'hémisphère Nord de la planète, mais aussi dans le Tiers-monde. Une telle agression à tous les niveaux contre une population n'est jamais arrivée depuis au moins un siècle. Les coupes dans le pouvoir d'achat dépassent 50% et parfois 70%. Mais il ne s'agit pas seulement de ça. Il y a un tel démantèlement, une privatisation, de tout... Désormais envoyer les gosses au jardin d'enfants ou les vieux à la maison de retraite, à supposer que ça existe encore, parce que dans les plupart des cas, cela n'existe plus.

C'est une guerre ouverte, de ceux qui en ont trop contre l'immense majorité de ceux qui n'ont rien. Le malheur des Grecs est qu'ils ont été choisis dès le début par nos bourreaux communs comme un cas test, comme un laboratoire où la population est transformée en cobaye sur lequel on mesure la résistance de toutes les populations.

Giorgos Mitralias

Lire la suite...

Solidarité avec la Grèce

Actions de solidarité avec la Grèce à Bruxelles

Interventions de Yiorgos Vassalos @YiorgosVassalos et all.

Lire la suite...

samedi 11 février 2012

L'avenir toujours grec

Une mission archéologique de Patrick Taliercio en Grèce

Face à un nouveau tir de mesures d'austérité imposé par la Troïka via son servile premier ministre grec, la coalition gouvernementale a éclaté vendredi 10 février et tout le pays s'est montré une fois de plus très combatif.

Lire la suite...

page 2 de 2 -